enuresie enfant ado aide

Pour aider les enfants et les ados à ne plus faire pipi au lit.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Camping d'été

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
miaou1988



Date d'inscription : 13/09/2008
Nombre de messages : 4
Votre age : 29
Féminin Ville : (79) Fors

MessageSujet: Camping d'été   Sam 21 Nov - 21:46

[b]Cet été, je suis partie une semaine en camps de vacances. On dormait sous la tente. En plus, moi qui ai 21 ans, je partais en tant qu’animatrice d’un groupe d’ados.
Je n’ai parlé de mon problème d’énurésie avec personne, ni les autres animateurs ni les ados. Et j’avoue que j’étais très angoissée. Déjà, nous avions un nombre limité de bagages, et moi une place importante était déjà monopolisée par mes couches. Ensuite, il a fallu que je m’arrange pour avoir une tente pour moi toute seule, alors que les autres étaient au moins d’eux. J’y suis parvenue, c’était déjà un premier soulagement. Malgré tout, j’étais encore angoissée à l’idée que mes voisins entendent le bruit des couches quand je les mettais ou quand je les enlevais. Le soir, j’attendais donc un peu que mes voisins s’endorment. Et le matin, j’attendais qu’ils soient sortis pour prendre leur petit déjeuner. Restait encore le problème de la poubelle. Il fallait traverser tout le camps. Et surtout, en tant qu’animatrice, je ne pouvais pas me permettre de m’absenter trop longtemps car il fallait que je gère avec mes collègues les allées et venues du groupe ( réveils, petits-déjeuners, douches… ).
Donc, j’ai « stocké » pendant 3 jours sous ma tente, en cachant mes « affaires » dans un sac et en priant pour que personne n’entre quand je n’étais pas là. Dès que l’occasion s’est présentée ce troisième jour, je me suis dépêchée d’aller à la poubelle, le cœur battant très fort, la chaleur m’envahissant et probablement le rouge aux joues. Je fonçais tête baissée en espérant de toutes mes forces ne croiser personne. Même lutte le dernier jour, avec succès.
Je ne suis pas fière d’avoir eu à agir ainsi. Mais c’est très difficile pour moi de parler de mon problème. Cela remonte probablement à mon enfance et mon adolescence, lorsque je devais expliquer à mes institutrices et divers professeurs que je devraient mettre des couches pendant les voyages scolaires. Evidemment, le bruit courait rapidement parmi mes camarades et je devais subir les moqueries et parfois même les humiliations physiques durant toute l’année scolaire. C’était de véritables traumatismes, qui me troublent encore aujourd’hui. Pourtant, si j’avais été à leur place, j’aurais très certainement agi de la même façon. Car à mon avis, le vrai problème, c’est qu’on n’en parle pas, on n’informe pas. L’énurésie est encore un sujet tabou, qui effraie ceux qui ne la connaissent pas. On devrait en parler ouvertement, même dans les écoles, comme on commence par exemple à le faire pour d’autres problèmes comme l’anorexie, le sida, le racisme…
Je suis persuadée que cela amènerait plus de respect. Ceux qui en sont touchés auraient peut-être un peu moins honte de s’exprimer, et peut-être auraient-ils une chance supplémentaire de s’en sortir.
A bonne entendeur…
Revenir en haut Aller en bas
LAURENT
Rang: Administrateur
avatar

Date d'inscription : 09/10/2004
Nombre de messages : 173
Votre age : 28
Masculin Ville : TOULOUSE

MessageSujet: Re a miaou1998   Dim 22 Nov - 11:19

Bonjour,

Bienvenue sur mon forum. et merci pour ton message d'espoir pour les ados.

- Connait tu les causes de ton énurésie ?
- Est tu suivis médicalement ?
- Veux tu de l'aide par une personne compétente ?

Les couches ne sont pas la solution a la guérison. il faut un suivis médical et une aide psychologique mais surtout avoir la volonté et la motivation il ne faut pas perdre espoirs et baisser les bras.

A bientôt
laurent
Revenir en haut Aller en bas
miaou1988



Date d'inscription : 13/09/2008
Nombre de messages : 4
Votre age : 29
Féminin Ville : (79) Fors

MessageSujet: Re: Camping d'été   Mar 24 Nov - 22:20

Merci Laurent de ton message.

En ce qui me concerne, je crois que les causes de mon énurésie sont multiples. Je pense en connaitre certaines mais probablement qu'il me reste encore des choses à découvrir. J'ai suivi diverses méthodes de traitement : psychologue, minirin, pipi-stop, arrêt temporaire des couches, réveil toutes les 3h... Mais je n'ai jamais obtenu aucun résultat. J'ai conscience qu'il faudrait continuer, tenter de nouvelles choses. Car évidemment, je ne compte pas rester ainsi toute ma vie. Le problème c'est que pour suivre un nouveau traitement, il faut payer. Or aujourd'hui je suis étudiante et avec mes parents on se partage le financement de mes études. C'est déjà difficile alors pour le moment il m'est impossible de me lancer. Mais au fond de moi je sais qu'un jour, quand j'en aurais les moyens, je ferais de nouvelles démarches.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Camping d'été   

Revenir en haut Aller en bas
 
Camping d'été
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» en camping
» Camping : descriptifs et informations obligatoires
» camping en toile de tente avec 4 enfants !
» camping été 2013
» Camping Normandie - Le camping 4 étoile "les Vikings"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
enuresie enfant ado aide :: Dormir à l'extérieur. Relations sociales. :: Internat, colonies, classes de découverte.-
Sauter vers: